Sans Âme – Gail Carriger


sansameAlexia Tarabotti doit composer avec quelques contraintes sociales. Primo, elle n’a pas d’âme. Deuxio, elle est toujours célibataire et fille d’un père italien, mort. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquer par un vampire qui, défiant la plus élémentaire des politesses, ne lui avait pas été présenté. Que faire ? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire. Lord Maccon – beau et compliqué, Écossais et loup-garou à ses heures – est envoyé par la reine Victoria pour enquêter sur l’affaire. Des vampires indésirables s’en mêlent, d’autres disparaissent, et tout le monde pense qu’Alexia est responsable. Découvrira-t-elle ce qui se trame réellement dans la bonne société londonienne ? Qui sont vraiment ses ennemis, et aiment-ils la tarte à la mélasse ?

avispink

J’ai attendu plus d’un an avant de me lancer dans l’achat de Sans âme, faute au prix de la version « Grand format » que je trouvai bien trop cher. Et puis, miracle, Le Livre de Poche l’a sorti récemment en poche ! Avec une couverture absolument sublime que j’adore ! Voir même, dont je suis amoureuse ! Ni une, ni deux, je n’ai résisté qu’une semaine avant de me jeter à corps perdu dessus.

Sans Âme est une lecture que j’attendais donc depuis longtemps, beaucoup de superbes chroniques à son propos ont été écrites et il me tardait vraiment de le lire. Et je n’ai absolument pas été déçue ! Car ce premier tome est un coup de cœur pour ma part !

Tout d’abord, nous sommes à l’ère Victorienne, âge d’or des inventions et époque privilégiée pour le Steampunk. Car oui, c’est un du Steampunk mêlé à de la Bit-lit que nous avons ici ! Nous sommes donc en Angleterre, à Londres et nous suivons les aventures de Mademoiselle Alexia Tarabotti, fille de bonne famille … mais pas que !

Alexia est un personnage que j’adore ! Elle fait fi des convenances, ne comprend pas trop pourquoi les femmes doivent rester à la maison et ne pas travailler … elle est passionnée les sujets scientifiques en tout genre, ce qui déplaît fortement à sa famille puisque les scientifiques sont considérés presque comme des illuminés. Bref vous l’aurez compris, Alexia est un caractère fort qui ne se laisse pas marcher sur les pieds ! Et ce qui est drôle, c’est que malgré tout, elle évolue dans un univers très guindé qui ne laisse pas trop de place aux femmes à fort caractère et l’éducation qu’elle a reçu (bonne manière, convenances etc.) donne lieu à des situations très drôles et cocasses.

D’autres personnages remplissent ce livres tous aussi haut en couleur qu’Alexia, on ne s’ennui jamais ! Et je ne vous en dit pas plus, car j’aimerais vraiment que vous le découvriez vous même ! Il faut garder des surprises n’est-ce-pas !

Pour le côté Bit-lit, nous retrouvons donc, comme vous vous en doutez, vampire, loups garou, fantômes et j’en passe. Et c’est un univers très complexe, plein de surprise et très bien fait que nous offre ici Gail Carriger ! Elle a très bien su faire cohabiter ce genre avec celui du Steampunk et moi qui adore l’ère Victorienne je suis servie !

Gail Carriger utilise beaucoup de descriptions pour décrire son monde et elle le fait bien. Nous sommes transportés très vite dans son univers, et nous n’avons aucun mal à nous imaginer les robes d’antan. Le tableau d’ensemble est vraiment magnifique et j’ai pris énormément de plaisir à lire ses descriptions.

En bref, vous l’aurez compris, un véritable coup de cœur pour moi ! Des personnages hauts en couleur, des descriptions superbes et un monde fascinant ! Qu’attendez-vous ?!

cdc

Publicités

7 réflexions sur “Sans Âme – Gail Carriger

  1. C'est sûr que mélanger de la Bit-Lit et du Steampunk, c'est un paris risqué. Et l'auteur s'en sort effectivement très bien.^^
    Pour le choix du poche, comme je comprends, j'ai fait pareil ! Ce qui est énervant, après, c'est que quand on passe devant la suite en librairie ou qu'on croise une chronique, on se retrouve sacrément frustrés. Je croise les doigts pour que le tome 2 ne mette pas 6 mois à sortir :/

    J'aime

  2. "vampire, loups garou, fantômes et j’en passe" mais ce n'est pas ce qui définit la bit-lit… (contrairement à la femme à fort caractère, souvent munie de "pouvoirs") J'avoue préférer les couvertures GF qui sont celles aussi VO car elles répresentent davantage Alexandra Tarabotti contrairement à cette jeune fille qui fait plus jeune mais aussi beaucoup mmoins british.
    J'ai bien aimé ce premier tome, très frais, un style très bien maitrisé. J'ai trouvé par contre le tome 2 un peu en deçà…

    J'aime

  3. J'en était sur que tu allais adorer. Pour ma part, je pense que cette saga est vraiment un bit lit particulier. Enfin bon, Lord Maccon et Alexia sont génialissime. Leur dialogue. Pour ma part, j'ai vraiment un gros coup de cœur pour cette saga.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s