L’ange de la nuit, tome 1 – Brent Weeks


angedelanuitt1Le tueur parfait n’a pas d’amis, il n’a que des cibles. Pour Durzo Blint, l’assassinat est un art et il est l’artiste le plus accompli de la cité, grâce à des talents secrets hérités de la nuit des temps. Pour Azoth, survivre est une lutte de tous les instants. Le petit rat de la guilde a appris à juger les gens d’un seul coup d’œil et à prendre des risques -comme proposer à Durzo Blint de devenir son apprenti. Mais pour être accepté, il doit commencer par abandonner son ancienne vie, changer d’identité, aborder un monde d’intrigues politiques, d’effroyables dangers et de magies étranges, et sacrifier ce qui lui est le pile précieux…

 avispink
Azoth est un enfant des rues … afin de survivre, il doit travailler pour une guilde de voleurs en tant que tire-laine. Mais il rêve d’une tout autre vie … Il souhaite devenir l’apprenti du plus grand pisse-culotte que Cénaria ait connu … Durzo Blint, l’assassin le plus redouté. Pour cela, il devra sacrifier bien des choses …

Après un début laborieux, non pas à cause du récit, mais dû à la longueur du livre qui fait 700 pages … je n’ai pas eu l’impression d’avancer outre mesure ! et pour cause j’ai bien mis quasiment une semaine pour le lire. Mais je pense surtout, que ma motivation s’est envolée depuis quelques temps, c’est pourquoi je n’attribue pas ce fait au livre.

En tout cas, j’ai vraiment adoré ! J’ai hâte de lire les deux autres tomes. Brent Weeks est vraiment très doué pour donner de la profondeur à ses personnages. Je me suis très attachée à Kylar (Azoth), à Durzo Blint mais également à Mamma K que j’adore ! et qui ont une personnalité très forte.

L’environnement dans lequel évoluent les personnages est vraiment très dur. L’auteur nous fait très bien ressentir cet univers oppressant, miteux, pauvre ainsi que le désespoir des habitants de la ville. Le contexte politique est également très bien poussé et est très interessant ! Ce roman n’est pas une simple histoire d’un enfant voulant devenir un assassin … c’est bien plus complexe que cela ! Et les histoires complexes j’aime ça !

Cette complexité m’a fait pensé au Trône de Fer où tout est affaire de politique. Ici ce n’est pas totalement le cas puisque nous suivons l’évolution d’Azoth dans sa vie. On le vois évoluer au long des années tout comme les autres personnages présents notamment Logan qui s’avère être un personnage vraiment intéressant !

Cependant, la première partie du récit est un peu longue … c’est là que l’auteur met en place les personnages, l’environnement et nous explique le monde qu’il a créé. Une fois la moitié du livre passée, une fois Azoth ayant eu ses 20 ans, l’histoire se réveille et s’enchaîne de surprise en surprise. Il m’est arrivé à certains moments de m’écrier comme une folle devant mon livre en disant « Oh mais oui bien-sur !!! » … « Nan pas possible !!! »

En bref, c’est une très bonne lecture, que j’ai beaucoup apprécié, cependant ce ne sera pas non plus un coup de coeur. Petit bémol pour moi également, la couverture du format poche que je n’aime absolument pas ^^ » je regrette de ne pas avoir pris les grand formats rien que pour ça ! mais ce n’est qu’un détail ! =) 
L'ange de la nuit, tome 1 - Brent Weeks
Publicités

Une réflexion sur “L’ange de la nuit, tome 1 – Brent Weeks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s