L’assassin royal, Deuxième partie – Robin Hobb


L’Assasin Royal
Deuxième partie (T7 et 8)
Assassin-Rotal-par-Vincent-Madras

 Quinze années ont passé. Loin de la cour et le coeur blessé, Fitz s’est réfugié dans une chaumière isolée avec son inséparable Oeil-de-loup pour unique compagnon. Il espère enfin avoir trouvé la paix et rompu avec son terrible passé. Mais c’est compter sans son destin. Car bientôt, des visiteurs inattendus viennent troubler sa retraite avec des motifs déguisés : Umbre, son vieux mentor; Astérie, la ménestrelle avec laquelle il entretient épisodiquement des relations amoureuses; et le fou, toujours plein d’entrain, sur qui les années semblent n’avoir aucune prise. A mots plus ou moins couverts, tous trois lui soufflent la même chose : On a besoin de lui à Castelcerf, où règne la reine Kettricken, pour retrouver le prince héritier Devoir, qui a disparu dans de mystérieuses conditions.
 avispink
Tout d’abord, je tiens à remercier ma partenaire Eirilys pour m’avoir donné le goût de me relancer dans l’Assassin Royal. En effet, j’ai adoré la première partie de cette saga, mais j’ai eu le plus grand mal pour m’y replonger à la lecture du tome 7.

Pourquoi ? Et bien, le tome 7 est particulièrement plat. Robin Hobb nous relate les mésaventures de Fitz durant ces quinze dernières années, sa quête d’un endroit sûr et isolé, son enquête sur les Vifiers afin d’en apprendre plus sur son lien qui l’uni à Œil-de-nuit.  et ainsi de suite …

On se retrouve donc pendant les 3/4 du livre à attendre enfin un peu d’action … Bien que l’ont apprenne plus sur Fitz, ses ressentis, ses peurs etc … qui est, quelque part, très intéressant car pour ceux ayant lu la première partie peuvent se rendre compte qu’au final nous ne connaissons pas tellement Fitz.

Enfin, la dernière partie de ce tome devient enfin intéressante ! Un cavalier mystérieux vient apporter une missive à Fitz. Cette dernière est d’Umbre et fait mander Fitz à Castelcerf de manière urgente … le Prince Devoir à disparu !

L’action commence donc enfin ! et je dois vous dire qu’il est difficile de lâcher le livre après ça. Le tome 8 vous réserve bien des surprises ! Ont y apprend plus sur l’énigmatique Fou, sur les Vifiers et sur le prince Devoir, jusqu’alors inconnu de nous simple lecteurs.

Comme toujours, Robin Hobb a un talent hors du commun pour nous décrire la condition humaine, les rapports humain et les états d’âme de ses personnages. Une auteure excellente, que j’admire ! Ses personnages ont tellement de relief qu’il est facile de s’attacher très vite à eux, voir même de les détester ! Hobb est la seule qui ait réussi à me faire pleurer, rire et avoir tellement peur que mon coeur battait la chamade … Et ce n’est pas une blague ! ni un euphémisme, car encore hier, je riais devant mon livre !

 Voilà, pour conclure, je dirais qu’il ne faut absolument pas s’arrêter au tome 7 lors de la lecture de cette deuxième partie. Une fois passé ce derniers, on se retrouve comme avant … à crier à haute voix pour que son personnage favori ne meurt pas !

Une série époustouflante ! Il n’y a que ça à dire … mon amour pour cet auteure est loin de se tarir !

L'assassin royal, Deuxième partie - Robin Hobb
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s